Depuis le Bocage, Kiplay veut habiller les hipsters

Depuis le Bocage, Kiplay veut habiller les hipsters

La PME de Saint-Pierre-d’Entremont, spécialisée dans le vêtement professionnel, lance une gamme vintage dont la production serait assurée dans son atelier du Bocage.


Oui, Marc Pradal le reconnaît, « le marché du vêtement est compliqué », notamment avec l’augmentation des promotions sur le Net. Mais il en faut plus pour stopper les projets du PDG de Kiplay, PME de 39 salariés installée à Saint-Pierre-d’Entremont (9,7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014).

Sa nouvelle idée pourrait bien essaimer jusqu’au Japon et aux Etats-Unis : c’est le marché des hipsters. Ces nouveaux « bobos », qui tentent de se démarquer du reste de la société en affichant notamment une barbe bien fournie et des habits vieillots, sont la cible de Kiplay. L’idée : se « servir du style des vieux vêtements de travail », tels que la société les fabriquait dans les années 40, pour lancer une ligne avec un designer, baptisée pour l’instant « Kiplay Vintage ». Salopettes, vestes de travail dans des matières anciennes telles que la moleskine ou le chevron, « dans l’esprit Jean Gabin ».



Pour démarrer la production, pas besoin de voir trop grand : « Si on est à 10-15 pièces par jour, cela occupera deux ou trois personnes de chez moi, c’est tout. » Une paille face aux 650 000 vêtements commercialisés cette année par Kiplay. Mais l’idée est là, et elle permettra de« conserver notre savoir-faire » tout en étoffant le petit atelier installé dans l’entreprise. « Il est remonté à 5-6 personnes par jour, et j’espère qu’elles seront une dizaine l’an prochain. »




Vous trouverez l'article sur Ouest FRANCE.

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Type Code: